Syndicat National des Enseignements du Second degré en Nouvelle-Calédonie

Accueil > Covid-19 > Modification du calendrier scolaire

Modification du calendrier scolaire

lundi 20 septembre 2021, par webmestre

Le gouvernement de Nouvelle-Calédonie a décidé aujourd’hui d’avancer de deux semaines les vacances scolaires d’octobre.
Celles-ci commenceront donc le lundi 27 septembre pour se terminer le vendredi 8 octobre.
Comme lors de la précédente décision (avancement de la fin de l’année au 10 décembre), le SNES-NC avait sollicité ses adhérents, et cette fois une large majorité s’était opposée à cette décision. C’est ce vote que nous avions porté au Conseil Consultatif de l’Enseignement ce matin.
Le gouvernement a souhaité maintenir son projet, essentiellement en argumentant des difficultés économiques et sociétales qu’engendrerait tout autre scenario.

Nous aurons cette semaine une visioconférence avec le Vice-recteur, afin d’aborder les questions techniques liées à la reprise des cours le 11 octobre (conditions pratiques, protocole sanitaire, ...).
Mais il est d’ores et déjà acquis que :
- Les examens (DNB, BAC et BTS) se dérouleront dans les conditions prévues. Les dispositions réglementaires adoptées en Métropole tiennent compte de l’hétérogénéité des situations et des difficultés sanitaires. Seules les épreuves du Grand Oral devront faire l’objet de précisions quant à leur déroulement.
- Comme l’a fait préciser le SNES-NC, la deuxième semaine de vacances, du 4 au 8 octobre, sera une période sans activité professionnelle pour les enseignants. Le Vice-recteur s’y est engagé ce matin, "le travail des enseignants cessera du 27 septembre au 8 octobre". Tout au plus, nous serons conviés dans notre établissement à une demi-journée de préparation de la reprise, par exemple le vendredi 8 octobre.

Les protocoles sanitaires qui seront appliqués à la reprise sont en cours d’écriture par le gouvernement et la DASS ; ils devraient nous être présentés en début de semaine prochaine.

L’obligation vaccinale pour les enseignants est un sujet qui n’est pas encore prioritaire, mais qui, de l’aveu de la membre du gouvernement en charge de l’enseignement, pourra assez rapidement le devenir.

Dans cette période de crise sanitaire, le SNES Nouvelle-Calédonie comprend les difficultés économiques et les efforts de solidarité demandés aux enseignants ; mais nous restons vigilants au respect des intérêts de nos élèves, ainsi qu’au respect de nos droits.